Hébergement WordPress chez o2switch 1

Aller sur le panneau de contrôle chez o2switch.

Aller dans « domaines supplémentaires » et ajouter le nouveau nom de domaine.

Pour déterminer l’adresse IP de votre hébergement o2switch, cliquer sur Informations sur le serveur dans la colonne de droite (intitulée infomations générales).

Chez votre fournisseur de noms de domaine, rediriger votre nom de domaine vers l’adresse IP


Créer un accès SSH : pour ce faire il faut demander l’ajout de votre adresse IP sur une liste blanche (détails sur cette page).


Le reste de ce document vient de cette page o2switch.


Télécharger wp-cli

Dans votre répertoire de base:

$ curl -O https://raw.githubusercontent.com/wp-cli/builds/gh-pages/phar/wp-cli.phar

Déplacer le téléchargement

$ mkdir ~/bin
$ mv wp-cli.phar ~/bin/wp
$ chmod +x ~/bin/wp

Rendre executable wp

$ vi ~/.bashrc

ajouter à la fin:
export PATH=“$PATH:~/bin”

$ source ~/.bashrc
$ wp –info test wp

-jailshell: /home/o2switch/bin/wp: Permission denied

Ajouter autocompletion

$ wget https://github.com/wp-cli/wp-cli/raw/master/utils/wp-completion.bash
$ mv wp-completion.bash ~/bin
$ vi ~/.bashrc

ajouter le suivant avant la modification précédente :
source ~/bin/wp-completion.bash

$ source ~/.bashrc

Tester l’autocompletion

$ wp c <tab><tab>

[page suivante]

Hébergement WordPress chez o2switch 2

[page précédente]

Paramètres

  • dbuser iduser
  • dbname iduser_nomsite_wp
  • dbprefix nomsitewp_
  • dbpass h8YRrf4n (reçu par mail de o2switch)

Créer base de données, télécharger core config

$ cd ~/nomsite.com

$ wp core download (téléchargé en en_US)

Dans le panneau de contrôle o2switch › bases de données MySQL

Créer une base avec le nom choisi ci-dessus (iduser_nomsite_wp)

$ wp core config –dbname=“iduser_nomsite_wp” –dbuser=“iduser” –dbprefix=“nomsitewp_” –dbpass=“h8YRrf4n”

Installer WordPress

$ wp core install –url=“http://nomsite.com” –title=“Nom Site” –admin_user=“iduser” –admin_password=“nouveauMdP” –admin_email=“toi@tonsite.com”

Changer la langue de WordPress (par défaut en anglais)

$ wp core language list
$ wp core language install –activate fr_FR

Impossible d’ouvrir l’illustration

Après plusieurs mois d’utilisation de notre script pour exporter des SVG depuis Illustrator, on a commencé très soudainement à voir l’erreur :

Impossible d’ouvrir l’illustration

quand on reprenait le travail après l’exportation des fichiers. Totalement impossible d’ouvrir le fichier AI abîmé.

Après plusieurs tests avec un fichier qui souffrait du problème et un autre qui n’en souffrait pas, nous avons découvert que le problème était une police corrompue (Mac).

Supprimer la police corrompue et la ré-installer a résolu le problème.

Comme le fichier AI abîmé est impossible à recouvrir, il est très important de faire des sauvegardes régulières.

Capture d’écran sans ombre dans MacOS

  • cmd-maj-3 : l’ensemble de l’écran
  • cmd-maj-4 » dessiner un rectangle : une partie de l’écran
  • cmd-maj-4 » espace » cliquer : une fenêtre en particulier
image

Mais si on appuie sur alt en capturant une fenêtre en particulier, le résultat n’aura pas l’ombre autour de l’image.

Il faut retenir :

  • cmd-maj-4 » espace » alt-cliquer

Vim : remplacer un caractère Unicode via son code

Nous avions un fichier texte avec des caractères invisibles à modifier.

Avec :as on a déduit que le caractère était :

(Dec) 8232, Hex 2028, Octal 20050

Il fallait remplacer ce caractère avec un newline, r, mais impossible de le taper directement pour le chercher.

La solution : contrôle-V

Avec contrôle-V on peut taper un caractère directement en précisant son code. Il faut taper :

  1. ctrl-V
  2. o · x · u · U · rien
  3. code numérique

Dans notre cas :

  1. :%s/
  2. ctrl-V
  3. u2028
  4. /r/g

Ce qui donne :%s/<caractère mystérieux>/r/g

Les options o, x, u, U ou rien précisent la numération du code :

  • rien : 3 caractères décimales (255)
  • o : 3 caractères octales (377)
  • x : 2 caractères hex (ff)
  • u : 4 caractères hex (ffff)
  • U : 8 caractères hex (7fffffff)

Pour faciliter le travail, changer le nom de .htaccess en _htaccess

Si on travaille sur Mac, les fichiers qui commencent par un point sont cachés.

Dont le fichier .htaccess

Pour faciliter le travail sur nos sites, on change le nom de ce fichier dans les fichiers de configuration Apache

Changer .htaccess à _htaccess

accessfilename _htaccess
<filesmatch ^_ht*>
    require all denied
</filesmatch>

Les trois dernières lignes servent à empêcher un visiteur de regarder le fichier _htaccess.

Forcer l’apparition des scrollbars dans Safari pour MacOS

Lorsqu’on ne bouge pas la souris ou le trackpad dans Safari sur MacOS, les scrollbars (barres de défilement) disparaissent.

Normalement ceci n’est pas un problème mais parfois les scrollbars font partie du design et il est nécessaire de signaler à l’utilisateur qu’il y a plus de contenu que ce qui est visible.

Pour forcer l’apparition des scrollbars, il suffit de rajouter le code suivant dans le CSS :

#monDiv::-webkit-scrollbar { -webkit-appearance: none; }
#monDiv::-webkit-scrollbar:horizontal,
#monDiv::-webkit-scrollbar:vertical { height: 20px; }

#monDiv::-webkit-scrollbar-thumb {
   border-radius: 5px;
   background-color: #ccc;
   border: 5px solid #ccc;
}

#scroller::-webkit-scrollbar-track {
   border-radius: 5px;
   background-color: #eee;
}

Merci à Stack Overflow.

Les ID en conflit dans un fichier SVG après exportation depuis Illustrator

Normalement, Adobe Illustrator donne un ID à chaque élément du SVG qui correspond à son nom dans le fichier.

Si on a le malheur d’avoir deux calques qui portent le même nom, par exemple, Adobe rajoute ’_1_’ à la fin du ID de l’un des deux.

image

Le SVG exporté contient les ID suivants :

<g id=“cases”>
<rect id=“caseTrois_1_” width=“142” height=“138”/>
<rect id=“caseTrois” width=“142” height=“138”/>
<rect id=“caseDeux” width=“142” height=“138”/>
<rect id=“caseUn” width=“142” height=“138”/>
</g>

Lorsqu’on veut manipuler les éléments selon leur ID, cela pose un problème important.

Logiquement, si on supprimait l’un des deux éléments, l’ID de l’autre devrait porter l’ID correct, mais ce n’est pas le cas.

Une fois qu’Illustrator a trouvé nécessaire de modifier l’ID, il ne veut pas le remettre automatiquement.

LA SOLUTION

La solution est d’enlever l’ID qui gêne puis de le remettre :

1. Sélectionner le nom du calque

2. Cmd-X pour le couper, puis retour pour terminer

3. Sélectionner le nom du calque (qui est maintenant générique)

4. Cmd-V pour coller le nom voulu, puis retour pour terminer

Raccourcis dans TextEdit pour MacOS

Ce n’est pas vraiment un outil puissant pour la programmation mais on peut faire plus qu’on ne croit dans TextEdit.

N.B. : A » B veut dire faire A puis B après.

Les bases :

cmd-F • activer la case recherche
alt-cmd-F • activer la case remplacer
cmd-F » esc • fermer le formulaire de recherche

cmd-G • trouver l’occurence suivante
maj-cmd-G • trouver l’occurence précédente

Deux surprises :

cmd-E » cmd-F • trouver le texte sélectionné
ctrl-alt-cmd-P • insérer un caractère invisible tel que retour
(lorsqu’on est déjà dans la case « remplacer »)

Les boutons :

Appuyer sur la loupe :

  • insérer des caractères tels que tab, entrée, etc.
  • recherches précédentes
  • sensibilité à la casse
  • commencer par _____
  • mots entiers

Appuyer sur “tous” :

  • tout sélectionner dans une sélection
  • tout remplacer dans une sélection

Ceci est utile pour remplacer un nom de variable à l’intérieur d’une seule méthode, par exemple.

La navigation :

cmd-L » -5 • saute cinq lignes vers le haut
cmd-J • scroller à la sélection (utile dans un long document)

Le Rich Text Format seulement :

ctrl+cmd+C ou V • copier ou coller les tabulations
alt+cmd+C ou V • copier ou coller les styles

clique double sur tabulation • alignement gauche, centré ou droite

Merci à MacWorld.

[ajouté le 13/4/2017]

En appuyant sur cmd-F puis ctrl-alt-cmd-P, on peut insérer trois types de « retour » :

  • nouvelle ligne
  • nouveau paragraphe
  • nouvelle page

Les trois options insèrent les caractères ASCII suivants :

  • ASCII 10 (0A hex, newline ou retour normal)
  • ASCII 8233 (2029 hex, séparateur de paragraphes)
  • ASCII 12 (0C hex, form feed ou séparateur de page)

En règle générale on ne se sert que de « nouvelle ligne ».